Tout savoir sur la coupure hivernale

Publié par Ugo D'Angelo le

Tout sur la coupure hivernale

Cet article vous ait proposé par Dossard 51. Nous vous proposons des collections de vêtements ainsi que des coques de smartphones et des mugs.

 

On entend beaucoup de choses sur la coupure hivernale que cela soit pour les cyclotouristes comme les plus aguerris. Certains disent qu’elle est obligatoire, certains pensent qu’elle est contre-productive. Cette coupure a plusieurs formes : arrêt complet pendant plusieurs semaines, maintien d’une certaine activité physique par d’autres sport ou une diminution de la charge ou encore tout simplement aucun changement.

 

Vous devez vous poser les bonnes questions pour savoir qu’est ce qui est le mieux pour vous. Premièrement, avez-vous encore de la motivation pour vous entrainer ? Êtes-vous fatigués physiquement et/ou mentalement ? Peut-être vous avez envie de tester autres sports ?

 

Pour répondre à ces questions vous devez tirer un bilan de votre saison ? La saison a-t-elle été éprouvante ? De grosses charges d’entrainement ? Des coups durs mentalement durant la saison ? Essayez de répondre à ces questions et aménager votre coupure hivernale en fonction de cela.

 

Pourquoi il faudrait couper complètement le vélo ?

 

Le repos complet est surtout un besoin psychologique. Cette coupure est donc un bon moyen de régénérer l’esprit, laisser le vélo de côté pendant quelques temps (suivant l’impact de la saison précédente) et de repartir gonfler à bloc pour la saison prochaine.

 

Combien de temps de coupure ?

Comme nous vous l’avions dit précédemment, cela dépend de vous et de vos envies. Mais pour vous donner une idée, les professionnels coupent 1 mois ! Un mois de repos complet pour évacuer la fatigue et la pression de la saison précédente. Donc il ne faut pas avoir peur de couper.

 

La Reprise

Quand vous reprendrez les entrainements, faites très attention au... surentrainement ! En effet, après une coupure il est dangereux de vouloir « rattraper le temps perdu ». Il faut raugmenter la charge de travail progressivement ! Vous devez augmenter votre charge d’entrainement de 15% maximum par semaine. On mettra les intensités de côté pendant un moment et on mettra plus l’accent sur l’endurance et le renforcement musculaire.

L’alimentation pendant la coupure hivernale

Pendant l’hiver, il ne faut pas avoir peur de prendre deux/trois kilos. Si vous êtes trop affutés en hiver, vous pourrez tomber plus facilement malade. Profiter de la période des raclettes et tartiflettes et n’angoissez pas sur ces kilos superflu qui partiront presque naturellement (en fonction de l’âge) avec la reprise des entrainements.

Ne pas négliger la récupération pendant la saison

Un moyen d’être plus frais en fin de saison et aussi de prêter beaucoup d’attention à la récupération tout au long de la saison.

 

Voici quelques techniques pour récupérer plus vite :

 

  • Streching
  • Chaussettes/Bas de compression
  • Une nutrition adaptée
  • Séance de relaxation (Yoga, Sophrologie)
  • Sauna, Hama, Jacuzzi
  • Cryothérapie
  • Micro-sieste

 

 Faire le point

La coupure hivernale est aussi le moment parfait pour les check-up médicaux et planifier votre prochaine saison. Voyez votre ostéopathe, kiné, dentiste, médecin, bilan sanguin.

 

Pour terminer

En conclusion, il n’a pas de modèles prédéfinis de coupure hivernale mais une chose est sûre, vous devez écouter votre corps et votre tête. Et ne pas avoir peur de perdre votre niveau qui reviendra très vite.


Partager ce message



← Message plus ancien Message plus récent →


Laisser un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant leur publication.